Articles

La folie des toupies Beyblade a envahi les cours de récréation ces dernières années. Les enfants cherchent par tous les moyens à avoir leur propre toupie pour s’affronter en duel dans des stades dédiés. Mais que signifie Beyblade et d’où vient ce phénomène ? King Jouet décrypte pour vous cet univers à la mode.

Beyblade, un phénomène venu du Japon

Les jouets Beyblade sont en fait dérivés d’un manga japonais, comme les Pokémon, édité en 1999 et conçu par Aoki Takao, un dessinateur de bandes dessinées. Devant son succès, un manga d’animation est créé pour la télévision en 2001, et les premières toupies Beyblade font leur apparition dans les magasins et les cours d’école.

L’histoire se déroule dans un univers semblable au nôtre, dans un futur très proche, ce qui permet aux enfants de s’identifier aux héros. Un sport nommé Beyblade a été inventé, et des joueurs s’entraînent sur toute la planète pour devenir le meilleur « blader ». Le principe est simple : chacun dispose d’une toupie et affronte un adversaire en duel dans une Beyblade arena, un terrain dédié. Le but du jeu est d’expulser la toupie de son opposant hors de la zone de combat, ou de la faire s’arrêter de tourner. Chaque personnage construit sa propre toupie, pour lui donner des caractéristiques et pouvoirs spéciaux. Au fil des séries, les protagonistes évoluent pour s’améliorer et espérer décrocher le titre de champion du monde. Les meilleures équipes sont les Blade Breakers, les All Starz ou les White Tigers.

Beyblade, du manga à la réalité

Les toupies Beyblade du dessin animé possèdent des pouvoirs spéciaux, qui se reflètent dans les différents jouets issus de la série. Chaque toupie est composée de plusieurs parties qui seront assemblées par son propriétaire pour en faire une toupie de combat unique. Les 5 parties de la toupie Beyblade sont :

  • L’anneau d’énergie, qui lui confère son nom principal
  • La roue de fusion, qui va entrer en contact avec la toupie adverse. Elle est souvent en métal, quand les autres pièces sont en plastique
  • L’axe de rotation, sur lequel vont s’emboîter les autres parties, et qui définit la hauteur de la toupie
  • La pointe de performance, partie en contact avec le sol : elle va déterminer le degré de stabilité de la toupie
  • Le boulon, sur lequel est inscrit le symbole de la toupie et qui va relier les autres pièces entre elles

Grâce à ce système, il existe des centaines de combinaisons possibles et les enfants peuvent réellement créer la toupie Beyblade qui leur ressemble. On classe les toupies selon 4 types :

  • Attaque : elles ont un pouvoir de frappe important qui va permettre d’éjecter l’autre toupie du stadium Beyblade ou de la ralentir
  • Défense : ces toupies encaissent bien les chocs et ont tendance à rester stable, au centre de l’arena Beyblade
  • Endurance : elles sont conçues pour tourner le plus longtemps possible, jusqu’à ce que l’autre toupie s’épuise
  • Équilibre : elles combinent les performances des précédentes, mais sans point fort particulier

Les accessoires pour jouer à Beyblade

Il existe de nombreux modèles de toupies que les enfants s’arrachent. La dernière gamme de toupies Beyblade Burst a la particularité d’exploser comme dans la saga. Le jouet se désagrège en cas de choc important. Afin de jouer, il est nécessaire de posséder une aire de jeux et un lanceur de toupies Beyblade.

Les arenas et stadiums Beyblade sont conçus pour offrir des environnements de combat idéaux. Chacun a sa particularité et permet un nombre de joueurs différents. Avec le set de combat double surface Beyblade, les enfants peuvent jouer en un contre un ou se lancer dans de véritables joutes à 4 joueurs. Ce pack comprend également 2 toupies et deux lanceurs.

Les lanceurs sont composés d’une spirale et d’une ficelle qui permettent de lancer les toupies en mode hyper vitesse. Ils sont en général fournis avec les toupies Beyblade. De plus, certains lanceurs peuvent propulser les toupies dans les deux sens de rotation, pour surprendre ses adversaires.

  • Le boulon, sur lequel est inscrit le symbole de la toupie et qui va relier les autres pièces entre elles
  • Grâce à ce système, il existe des centaines de combinaisons possibles et les enfants peuvent réellement créer la toupie Beyblade qui leur ressemble. On classe les toupies selon 4 types :

    • Attaque : elles ont un pouvoir de frappe important qui va permettre d’éjecter l’autre toupie du stadium Beyblade ou de la ralentir
    • Défense : ces toupies encaissent bien les chocs et ont tendance à rester stable, au centre de l’arena Beyblade
    • Endurance : elles sont conçues pour tourner le plus longtemps possible, jusqu’à ce que l’autre toupie s’épuise
    • Équilibre : elles combinent les performances des précédentes, mais sans point fort particulier